Conférences professionnelles

Domaine principal de la sécurité, 2022 :

"Politiques de sécurité publique".

TABLE RONDE 1. Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 09h40 - 10h30.

Analyse des politiques de sécurité publique et privée selon trois axes : les acteurs, les cadres institutionnels (européen, étatique, autonome et local) et les zones d'intérêt particulier pour ces politiques. À cette fin, une compréhension théorique de la sécurité / insécurité sera combinée à des connaissances pratiques.

PARLEURS :

> Rodrigo Gartzia, vice-ministre de la Sécurité du Gouvernement Basque.

> Isabel Goicoechea, sous-secrétaire à l'Intérieur, MIR.

> Amaia Arregi Romarate, 1er adjoint au maire et chef du Département de la Sécurité Publique de la mairie de Bilbao.

MODERATEUR :

> José María Ángel Batalla, secrétaire régional à la sécurité et aux urgences de la Generalitat Valenciana.

"Plans de développement durable dans les services de sécurité publique".

TABLE RONDE 2. Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 11h00 - 11h50.

Les services de sécurité publique, d'urgence et de mobilité adaptent leur personnel et leurs ressources à la demande croissante que leur adresse la société. Face à cette réalité, les questions suivantes se posent : sont-ils durables ? Quels sont les critères établis pour la gestion de la durabilité ? Existe-t-il des plans ? Comment sont-ils ?

PARLEURS :

> Pedro Luis Izaga, directeur général de la gestion des urgences et de la protection civile, Conseil provincial de Biscaye.

> Adolfo Alustiza, directeur de la sécurité publique à la mairie de Bilbao.

> José Medina Arteaga, commissaire principal de la police locale de la mairie de Séville.

MODERATEUR :

> Pedro J. Anitua, conseiller spécialisé dans l'attention aux urgences et la météorologie.

"La violence contre les femmes et les enfants".

TABLE RONDE 5. Salle de sécurité 0B - Mercredi 25 : 12:10 - 13:00 h

L'ampleur de cet impact, tant sur la vie des individus et des familles que sur la société dans son ensemble, est immense. Les conditions créées par la pandémie - confinement, restrictions à la mobilité, isolement accru, stress et incertitude économique - ont entraîné une augmentation alarmante de ce type de crime dans la sphère privée, et ont exposé davantage les femmes et les filles à d'autres formes de violence, du mariage des enfants au harcèlement sexuel en ligne.

PARLEURS :

> María Ángeles Carmona, présidente de l'Observatoire contre la violence domestique et de genre.

> Lola Gimeno, lieutenant-colonel, chef du département d'analyse criminelle de l'unité technique de la police judiciaire de la Guardia Civil.

> Javier Oscar Fernández, commissaire principal de la protection des citoyens de l'Ertzaintza.

MODERATEUR :

> Izaskun Landaida, directeur d'EMAKUNDE.

"La justice face à la pandémie de COVID-19 : la nécessité d'un droit d'urgence".

Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 13:30 - 14:10 h

Le rôle de la justice dans la pandémie a eu un impact majeur. L'évaluation des situations créées, ainsi que la nécessité de disposer d'une loi d'urgence qui permette de gérer l'urgence, dans le respect des droits des citoyens.

SPEAKER :

> Ignacio José Subijana, président du Tribunal supérieur de Justice du Pays Basque.

DIALOGUE AVEC :

> Raúl G. Sánchez, professeur doctoral de droit procédural, directeur de l'école de pratique juridique de l'université Pablo de Olavide (Séville).

"Plans de sécurité et d'autoprotection".

TABLE RONDE 7. Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 15:30 - 16:20 h

De nombreuses activités et manifestations de masse ont lieu et, avec elles, le risque élevé d'incidents graves, voire de victimes dans certaines situations. Des plans de sécurité et d'autoprotection efficaces et soigneusement étudiés permettent de les prévenir et de protéger les personnes.

PARLEURS :

> Andoni Oleagordia, directeur de la protection civile de la mairie de Bilbao.

> Juan Ignacio Añibarro, secrétaire général de l'Athletic Club, directeur des opérations.

> Jorge Salgueiro, président de l'AECRA et directeur juridique de la FES.

MODERATEUR :

> José Antonio Vicho, expert en sécurité lors de grands événements et en plans d'autoprotection, ancien commissaire adjoint de la police locale de Vitoria.

" La protection des infrastructures critiques et stratégiques ..

Optimiser leur sécurité contre les attaques délibérées, notamment les attaques terroristes.

TABLE RONDE 9. Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 17:00 - 18:00 h

Étude des actions nécessaires pour optimiser la sécurité des infrastructures critiques, principalement dans le domaine de la protection contre les attaques délibérées et, en particulier, contre les attaques terroristes.

PARLEURS :

> José Luis Pérez Pajuelo, directeur du Centre national des infrastructures critiques, CNPIC.

> Jesús Urien, responsable des solutions de sécurité d'entreprise Euskadi et Navarra chez PwC.

> Sergio Gómez, Directeur Commercial Sécurité et Infrastructures Critiques, Groupe AMPER.

>José Julián Isturitz, Prof. Dr. Directeur général du patrimoine et des contrats du gouvernement des îles Canaries.

"Formation à la sécurité. Présent et futur".

TABLE RONDE 10. Salle transversale 0B - Mercredi 25 : 18:10 - 19:00 h

Les différents services de sécurité et d'urgence disposent aujourd'hui d'une formation technique importante qui leur permet de s'intégrer correctement dans leurs emplois respectifs, de se spécialiser ou d'acquérir les compétences nécessaires au niveau du commandement.

Cette table ronde analysera les travaux et les concepts en cours d'élaboration, ainsi que la direction future dans laquelle ils devraient évoluer.

PARLEURS :

> Andrés Zearreta, directeur général de l'Académie basque de police et d'urgences.

> Javier Fernández, commissaire à la formation et au développement de la police municipale de Madrid.

> Représentant de l'Institut des Urgences et de la Sécurité Publique d'Andalousie(IESPA) *.

> José Antonio Varela, Intendant en chef de la planification opérationnelle et de la protection des infrastructures, Ertzaintza.

"Cybersécurité. La lutte contre la cybercriminalité au Pays basque".

Salle de sécurité 0B - Jeudi 26 : 09:20 - 10:10 a.m.

L'impact énorme de la cybersécurité sur la protection correcte de la sécurité en général est bien connu. Son impact sur le fonctionnement de la société actuelle fait qu'il faut toujours le relativiser, notamment pour le fonctionnement des grandes infrastructures.

PARLEURS :

> Asier Martínez, chef du CERT au Centre basque de cybersécurité, BCSC.

> Manuel Viota, chef du secteur central des sections informatiques, Ertzaintza.

> Gorka Morales, agent de liaison du Centre basque de cybersécurité, Ertzaintza.

MODERATEUR :

> Aitor Lete, directeur de la coordination de la sécurité, département de la sécurité du gouvernement basque.

"Terrorisme sous prétexte religieux".

Salle de sécurité 0B - Jeudi 26 : 10h30 - 11h30.

Analyse des plans de sécurité et de protection contre le terrorisme, notamment le "Programme d'action du Gouvernement Basque pour promouvoir la coexistence avec la communauté islamique basque" et le Plan stratégique contre l'islamisme radical.

PARLEURS :

> Fernando Reinares, politologue, expert en terrorisme et en radicalisation violente, écrivain et professeur d'université.

> Rafael Pérez, commissaire en chef de la première brigade du Commissariat général à l'information de la CNP, Cuerpo Nacional de Policía (Police nationale).

> Aitor Mujika, commissaire en chef adjoint du développement du renseignement de l'OCI, Ertzaintza.

> Raúl G. Sánchez, professeur doctoral de droit procédural, directeur de l'école de pratique juridique de l'université Pablo de Olavide (Séville).

"Réflexions sur la transformation et l'optimisation de la gestion de la police locale".

TABLE RONDE 12. Salle de sécurité 0B - Jeudi 26 : 12:00 - 12:50 h

Débat sur la nécessité de transformer et d'optimiser la gestion des polices locales de l'État, afin de rechercher une efficacité maximale dans l'exercice de leurs compétences, ce qui se traduira par une amélioration de la qualité de vie des habitants des villes où elles fournissent des services.

PARLEURS :

> Asier Erkoreka, président d'EUBE / AJEPLE et chef de la police locale de Basauri (Bizkaia).

> Oskar de Santos, commissaire général de la police municipale de Madrid.

> Conrado J. Fernández, commissaire de la police urbaine de Badalona, président de l'ACCPOLC.

MODERATEUR :

> Ager Izagirre, membre du comité exécutif d'EUDEL, maire de Mungia.

"Coordination de l'information dans les incidents à victimes multiples dans les transports".

TABLE RONDE 15. Salle transversale 0B - Jeudi 26 : 13:20 - 14:10 h

La survenue d'une catastrophe ou d'un attentat majeur faisant de multiples victimes nécessite un système planifié et adéquat de transmission des informations à l'ensemble de la population, et aux victimes et à leurs familles en particulier. Il est nécessaire d'éviter d'aggraver la situation de tension et d'anxiété du grand public, ainsi que sa coopération afin de ne pas entraver l'action des services de sécurité, d'urgence et de santé.

PARLEURS :

>César Mostazo, capitaine de la Guardia Civil, département d'analyse des services, école de circulation de la Guardia Civil à Mérida.

> Carlos de Pintos, responsable des urgences à l'ADIF.

> Fernando Moreno, chef du Bureau des victimes d'accidents aériens, OAV.

MODERATEUR :

> Ignacio García Urquizo, chef des opérations du service d'incendie de Bilbao.

"La coordination dans les grands événements.

Mécanisme européen de protection civile".

TABLE RONDE 16. Salle transversale 0E - Jeudi 26 : 16:00 - 16:50 h

Lors d'un événement faisant de nombreuses victimes ou d'une urgence majeure, plusieurs services de sécurité, d'urgence et de santé sont impliqués. Il est essentiel d'établir une distinction claire des fonctions et une coordination entre toutes ces fonctions afin d'éviter les dysfonctionnements.

PARLEURS :

> Josep Antoni Saumell, intendant principal de la DTPS - Division de planification technique de la sécurité des Mossos d'Esquadra.

> Benjamín Salvago, sous-directeur adjoint des opérations, de la protection civile et des urgences, MIR.

> Iván Herreras, lieutenant-colonel, chef d'état-major de commandement, régiment de soutien et d'intervention d'urgence, UME.

MODERATEUR :

>Josu Bujanda, intendant principal de l'Ertzaintza.

"Défis actuels et futurs pour les gestionnaires de la mobilité".

TABLE RONDE 17. Salle transversale 0E - Jeudi 26 : 17:10 - 18:00 h

La mobilité dans les environnements urbains et périurbains et les routes en général nécessitent des stratégies qui vont de pair avec des politiques de mobilité durable et de sécurité routière.

PARLEURS :

> Sonia Díaz de Corcuera, directrice du trafic, Département de la Sécurité, Gouvernement Basque.

> María Lidón Lozano Pérez, secrétaire générale de la Direction générale du trafic - DGT, ministère de l'Intérieur.

> Ramón Lamiel Villaró, directeur du Servei Català de Trànsit, Generalitat de Catalunya.

MODERATEUR :

> Mar Cogollos Paja, directeur de l'AESLEME, Association pour l'étude des lésions de la moelle épinière.

erreur : Le contenu est protégé !